© 2020 by Pierre Colin Wildlife Photogtaphy.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

biographie

TITRE FANTÔME

Pierre Colin

Pierre Colin ne se définit pas comme un pur  photographe naturaliste, sa démarche  se situe à mi-chemin entre le reportage sur la nature et l'esthétisme. Si la prise de vue nécessite d'importantes connaissances technique sur l'environnement spécifiques dans lequel elle à lieu, le travail de Pierre Colin va bien au-delà. L'intérêt constant pour la mise en scène impose de dépasser le simple cliché opportuniste : un soin particulier est accordé au choix de premier plan, de l'arrière plan, de la perspective, à l'équilibre des contrastes, à l'incongruité des couleurs. Pour le photographe de salon c'est élémentaire et banal, le naturaliste, lui doit le faire dans la nature peu favorable  aux procédés de studio. Il en résulte une production par laquelle c'est la nature qui imite l'art.

Né en 1969, en France, Pierre colin se distingue de façon précoce par son goût prononcé pour l'école buissonnière. Déjà il y a le désir de voir sans être vu, de jouer à cache cache dans la forêt. Cet intérêt pour la fugue provient sans doute des voyages de la petite enfance : Il entre à 5 ans à la Longside Primary School d'Aberdeen (Ecosse) et il s'ensuivera une série de résidences à l'étranger : en Grande Bretagne, en Hollande, aux Emirats Arabes Unis, au Canada, en Suède et au Danemark, à 15 ans il a déjà parcouru de nombreux pays, son père Christian Colin, géomètre  de formation, devient responsable de grands chantiers dans le secteur du pipeline. Avec sa mère, Marie-France, Pierre séjourne de par le monde au gré des mutations.

Pierre Colin se perfectionne à l'Ecole de l'Image et des Arts Appliqués à l'Impression d'Epinal. Il travail successivement pour la presse écrite, l'audiovisuel, sur les chantiers de pose de pipeline en Ecosse et en Malaisie. Il séjourne longuement aux Amériques entre le Pérou , la Floride, le Québec et la République Dominicaine. Il tirera de cette dernière destination son premier ouvrage. Un second volume fera suite après après son retour dans le massif Vosgien. Pierre Colin s'oriente alors plus nettement vers la photographie naturaliste.

La photographie dans un milieu naturel implique des techniques, des connaissances, les aptitudes identiques à celles de la chasse : reconnaissance discrète, observation à distance, pistage, lecture d'empreintes, exploration des excréments, identification des sons, des chants et des cris. Il faut aussi être un botaniste, se soucier du climat, de la topographie. De ces travaux préparatoires découle une stratégie qui s'articule autour de trois options : l'affût fixe, l'affût léger et la billebaude. Pierre Colin aime la solitude, l'attente et l'excitation liées à la recherche de l'instant précis qui produira le cliché idéal.

Il s'agit d'une patiente mise en scène pour laquelle on espère que tel phénomène climatique, tel cortège floristique, tel animal,se présentent simultanément au bon endroit du décor choisi. Il faut savoir fréquenter le crépuscule et l'aube, les nuits hivernales, c'est-à-dire, comme tout artiste, accepter de se confronter à la matière.

notifications

Concours internationnaux

* 2018 - sélection : catégorie l'oiseau et son environnement pour " Tandem "

* 2018 - sélection : catégorie l'oiseau et son environnement pour " Vol Féerique "

* 2018 - 1er Prix : catégorie oiseaux sauvages de pleine nature pour " Vol Féerique "

* 2018 - sélection : catégorie plantes sauvages de pleine nature pour " Pris au Piège "

* 2015 - Prix bronze : catégorie séquence naturelle pour " Chevèchette d'Europe "

* 2014 - sélection : catégorie formes et matière de la nature pour " L'esprit des neiges "

* 2017 - 1er Prix : catégorie insectes & araignées pour " Chlorophyllien "

* 2016 - 1er Prix : catégorie autres animaux pour " Danse Aquatique "

* 2016 - sélection : catégorie insectes & araignée pour " Opilion "

* 2015 - sélection : catégorie harmonie chromatique pour " Gastéropode Nucléaire "

* 2015 - sélection : catégorie mammifères pour " Le Bâtisseur "

* 2014 - sélection : catégorie insectes & araignées pour " Pèlerinage Vert "

* 2014 - sélection : catégorie mammifère pour " Nouveau Regard "

* 2017 - sélection : catégorie Pris sur le vif pour " Ravitaillement "

* 2016 - finaliste : catégorie noir & blanc pour " L'épieur "

* 2015 - sélection : catégorie lumière & ambiance pour " Brumes Matinales "

* 2015 - sélection : catégorie lumière & ambiance pour " Mimétisme "

matériel photo

Nikon D4s

Nikon 105 micro

Nikon D800E

Nikon 28-70

Nikon 200-400 Vr II

Nikon 70-200 Vr II

Nikon 14-24

Nikon TC X2 III

Sac Lowpro vertex 200 AW

Filtre Lee ND soft grad        0.3 - 0.6 - 0.9

Trépied Gitzo carbon x6

Rotule Pendulaire Benro GH2

2017 - sélection : catégorie Pris sur le vif pour - Ravitaillement